Vinyle et environnement

Le vinyle n’a pas une bonne réputation en tant que matériau écologique. Il serait cependant pertinent de revoir cette mauvaise image. En effet, il est démontré scientifiquement que parmi tous les polymères, le PVC est celui qui présente le moindre impact écologique. Il suffit de consulter les résultats relatifs à

  • La consommation en matières premières fossiles
  • La Consommation énergétique
  • Le Gaz à effet de serre – le Potentiel de réchauffement global (PRG)
  • Le Recyclage

Sources

Le PVC (polychlorure de vinyle) est fabriqué à partir de 43 % de pétrole brut et 57 % de sel (à la différence des autres thermoplastiques qui dérivent plus ou moins entièrement de sources fossiles). La fabrication du PVC consommant moins d’énergies fossiles que celle des autres plastiques, ce matériau préserve donc plus les ressources en pétrole brut.

Environment: resources

Énergie

La consommation en énergie pendant la fabrication du PVC est de 60,6 MJ, dont 56,9 MJ sont non-renouvelables et 3,7 MJ renouvelables. Comme le montre le diagramme ci-dessous, la production du PVC consomme bien moins d’énergie que les autres polymères, et 6 % environ de cette énergie provient de sources renouvelables, tandis que pour les autres polymères, cette valeur est proche de zéro:

Environment: energy     Source: PlasticsEurope

Émissions

En ce qui concerne le Potentiel de réchauffement global (PRG), le PVC est l’un des polymères à la contribution la plus marginale. Son impact sur l’environnement est donc également plus faible dans ce domaine par rapport aux autres plastiques.
Comparaison du Potentiel de réchauffement global du PVC et des autres plastiques:

environment: GWP    Source: PlasticsEurope

Tous les chiffres indiqués ici sont applicables au PVC de fabricants européens.

Télécharger notre fiche d’information: ENVIRONMENTAL FACT SHEET_12-04-2017